Avec la mise en application du prélèvement à la source, se pose la question de la déduction fiscale et/ou crédit d’impôt, notamment pour les dépenses engagées relatives à l’emploi à domicile et plus généralement, à la dépendance.

A savoir : Le taux de prélèvement qui s’applique au salaire ne tient pas compte des crédits et réductions d’impôt.

1er cas

Si en 2018, vous avez bénéficié d’un crédit ou d’une réduction d’impôt au titre des dépenses engagées en 2017, alors en 2019, ces avantages fiscaux seront versés en 2 temps pour les dépenses engagées en 2018 :

Dès le 15 janvier 2019 vous devriez avoir reçu un acompte de 60% du montant du crédit (ou réduction d’impôt) perçu en 2018.

Le solde sera versé au cours de l’été 2019 une fois que l’administration fiscale aura pris connaissance de votre déclaration.

Exemple : Si en 2018 vous avez reçu une réduction d’impôt de 1000 € (au titre de vos dépenses en 2017), un acompte de 600 € a dû vous être versé au 15 janvier 2019, et vous percevrez le solde à l’été 2019 sur la base de votre déclaration de revenus 2018 déposée au printemps 2019.

2ème cas

Si en 2018, vous n’avez bénéficié d’aucun crédit ou réduction d’impôt au titre des dépenses engagées en 2017, alors en 2019, ces avantages fiscaux seront versés dans leur totalité au cours de l’été 2019 pour les dépenses engagées en 2018.

A noter, outre les dépenses liées à l’emploi à domicile et à la dépendance, ces dispositions concernent également les frais de garde de jeunes enfants, les cotisations syndicales ainsi que les dons aux œuvres et partis politiques.